Learn to Swim, pour l'apprentissage de la natation

France - Ma Guyane Nage - 14.09.15 - 31.12.16



La Guyane, plus grand département français, est située sur le continent sud-américain. Sa géographie est caractérisée par une couverture quasi intégrale du territoire par la forêt amazonienne, un réseau hydrographique dense et une façade maritime. La Guyane est donc considérée comme une “terre d'eaux”.

L'apprentissage de la natation sur un tel territoire revêt un intérêt prioritaire car tous âges confondus, la noyade est la première cause de mortalité accidentelle en Guyane (“Étude pédiatrique du Centre Hospitalier de Cayenne, 2007-2010”).
Des infrastructures existent en zone urbaine mais sont quasi-inexistantes en zone rurale et sur les fleuves. Ainsi 60% des élèves à la sortie de l’école primaire (10 ans) ne savent pas nager et cette proportion augmente dans les écoles des villages isolés. De plus, chaque jour, environ 5000 se déplacent en pirogue pour se rendre à l’école (données du rectorat de Guyane 2014).

Le projet « Ma Guyane Nage » impulsé par le Rectorat de l'Académie de Guyane et la Direction de la Jeunesse, du Sport et de la Cohésion Sociale et co-porté par le Groupement d’Intérêt Public « Formation Continue et Insertion Professionnelle » et le Comité Régional de Natation a donc pour objectif principal d'apprendre à nager à 3000 enfants âgés de 6 à 12 ans issus des communes isolées via un dispositif itinérant (bassins et équipes mobiles). « Ma Guyane Nage » soutenu par la Fondation Princesse Charlène de Monaco permettra entre le 14 septembre 2015 et le 31 décembre 2016 de faire passer le test « Sauv’nage/Savoir Nager » à près des 3/5 des élèves exposés quotidiennement au risque de noyade sur ce territoire.

Par ailleurs, afin de surmonter les peurs associées à l’eau et apprivoiser cet élément les élèves seront encouragés à réaliser des créations artistiques sur ce thème (conte ou dessin).

Il s’agira également de sensibiliser ces enfants aux richesses et à la fragilité du milieu aquatique ainsi que de leur apprendre à le préserver.

Enfin l’installation des bassins au cœur des villages et l’organisation d’une fête de l’eau pour la remise des diplômes permettront d’associer le plus grand nombre à cette action. 
 
©Académie de Guyane