News

Sur l’ile de la Réunion, les taux de noyades élevés nécessitent d’enseigner la natation aux plus jeunes

Dans le département français de La Réunion pour la première fois, la Fondation Princesse Charlène de Monaco soutient un projet en faveur de l’épanouissement des plus jeunes, initié par le Cercle des Nageurs de Saint-Joseph (CNSJ).

Le CNSJ est un club de natation de la commune de Saint-Joseph au sud de l’ile, qui encadre des cours de natation pour enfants et adultes, des activités aquatiques et des compétitions de natation.

Sur l’ile de la Réunion, près d’un tiers des jeunes ne sait pas nager malgré des cours de natation dans les écoles primaires. Ce chiffre est inquiétant et encore plus important à Saint-Joseph, où beaucoup d’enfants n’ont pas pu apprendre à nager en 2020 et de nombreux cours ont été suspendus en 2021, pour cause de crise sanitaire.

Le CNSJ, en liaison avec la Mairie de Saint-Joseph, souhaite ainsi compléter la natation scolaire et améliorer les dispositifs existants.

Par l’opération intitulée « Plan aisance aquatique & prévention des noyades », le club a pour objectif de réduire les taux de noyade chez les enfants de 3 à 11 ans, qui bénéficieront de stages de natation gratuits et adaptés.

Avec ce programme en 2021-2022 et grâce à l’appui de la Fondation, plus de 400 enfants pourront apprendre à nager et être en mesure d’assurer leur sécurité dans l’eau.